• Ascension du Mont-Perdu

    Depuis le refuge de Goriz, l'ascension du Mont-Perdu, par la face sud, n'est pas très compliquée, tant qu'il n'y a pas de neige ni de brouillard. De mémoire (pour moi, ça date de près de 10 ans), l'itinéraire est assez évident, plutôt bien cairné. C'est surtout au départ qu'on peut se perdre ; il est recommandé de repérer le chemin la veille au soir, ce qui permettra de partir de bonne heure.

    On chemine dans les éboulis, il faut parfois mettre les mains, mais ça reste techniquement à la portée de tout randonneur. Par contre, il faut du souffle, on ressent l'altitude (départ 2195 m, arrivée 3335).

    Cylindre

    Passé le Lago Helado, on arrive au passage mythique de la Escupidera.

    Escupidera

    On va d'abord remonter l'arête, sans doute assez impressionante si elle est englacée, puis on prend pied sur une rampe escarpée, qui nécessiterait des crampons voire un encordement en cas de neige tardive.

    Vision vertigineuse du Cylindre du Marboré. L'itinéraire est sur la gauche. C'est raide !

    Cylindre

    Un petit replat puis accès au dôme sommital et à son panorama époustouflant.

    Au nord, le Lac Glacé du Marboré et la brêche de Tuquerouye (voir l'article "Tour du Mont-Perdu").

    Lac Glacé et Tuquerouye

    A l'ouest, le Cylindre du Marboré et à l'arrière-plan le Vignemale.

    Cylindre

    Au sud-ouest, le canyon d'Ordesa (voir article) et le Tobacor.

    Tobacor

    Au sud, le canyon d'Anisclo (encore un article à voir !).

    Canyon d'Anisclo

    Je suis redescendu par le même chemin. Il y aurait probablement moyen de rejoindre le Soum de Ramond.

    Une autre rando pyrénéenne ? C'est ici !


    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :