• (Accès au début de l'article)

    A partir de Guarchetta, on est au-dessus de la forêt, et le paysage s'ouvre.

    Haute vallée du Cruzzini

    Au torrent de Cadetta, grosse pause et grosse toilette au soleil...

    Haute vallée du Cruzzini

    Montée raide jusqu'à la Bocca Castellucio.

    Haute vallée du Cruzzini

    Dites-moi que c'est la Pointe Migliarello, qui se découpe au-dessus du ravin de Coracchia ?

    Haute vallée du Cruzzini

    Traversée du Cruzzini - passage en rive gauche.

    Haute vallée du Cruzzini

    Après une nouvelle pente ardue, les balises orange du mare a mare repartent à l'horizontal dans un bois de bouleaux et de hêtres.

    Haute vallée du Cruzzini

    Je commence à m'y faire, à développer une sorte d'intuition qui me permet de tracer la route, de deviner les changements de direction sans me perdre. Parce qu'en fait de chemin, il n'y en a quasiment pas.

    Haute vallée du Cruzzini

    Encore une grosse pause avant d'attaquer le dernier kilomètre avant le col, une bavante d'une pente de près de 50%. Retour en rive droite du Cruzzini.

    Haute vallée du Cruzzini

    Haute vallée du Cruzzini

    A partir de là, le Cruzzini se scinde en trois ruisseaux. Le plus gros dévale de l'impressionnant ravin de Forcalelli.

    Haute vallée du Cruzzini 2

    Et je débouche enfin à la Bocca d'Oreccia.

    Haute vallée du Cruzzini

    A l'est, ça redescend vers Vivario. Je suis revenu sur le GR20.

    Haute vallée du Cruzzini

    Je prends l'arête sud, qui va me conduire rapidement au refuge de l'Onda, sous le Monte d'Oro.

    Haute vallée du Cruzzini

    Le refuge de l'Onda, bien entendu, est tout aussi vide que celui de Manganu. Malpropre, gros foutoir à l'intérieur, pas le coup de cœur !  Il est vrai qu'il a certainement souffert de la période non gardée.

    Dans la soirée, le brouillard tombe sur le refuge de l'Onda.

    Haute vallée du Cruzzini

    Étonnant brouillard lumineux, surgi juste au coucher du soleil. Dîner, lecture. Je cache bien mes restes de nourriture, car j'ai au moins une compagne ce soir : une souris.

    (Jour suivant)  (Jour précédent)


    votre commentaire
  • (Jour précédent)

    Je redescends... Le Monte d'Oro est dans les nuages, aucun intérêt de se taper une traversée dangereuse dans ces conditions par la Punta Muratello.

    Onda - Savaggio

    Passé les bergeries de l'Onda, le chemin rejoint rapidement la forêt. Pas de panorama, le regard s’accroche à des détails.

    Les belles fleurs vertes des euphorbes...

    Onda - Savaggio

    Ce tronc colonisé par les amadouviers...

    Onda - Savaggio

    La traversée du ruisseau...

    Onda - Savaggio

    La réhabilitation d'une source... (Rasinella, je crois.)

    Onda - Savaggio

    Je déroule, me contente de profiter des derniers kilomètres au bord du ruisseau de Grottacia.

    Onda - Savaggio

    Onda - Savaggio

    Je rejoins le ruisseau de Manganello et quitte le GR20.

    Onda - Savaggio

    En-dessous de la bifurcation vers Tolla, les spots de baignade sont réputés. De vrais baignoires d'émeraude !

    Onda - Savaggio

    Onda - Savaggio

    (Suite de l'article)


    votre commentaire
  • (Accès au début de l'article)

    La cascade du Meli...

    Onda - Savaggio

    Onda - Savaggio

    Et encore des spots de baignade le long du ruisseau de Manganello...

    Onda - Savaggio

    Onda - Savaggio

    Le chemin est maintenant quasi dallé, retour à la civilisation !

    Onda - Savaggio

    A partir de Canaglia, je suis tranquillement la route. Pas une voiture.

    Onda - Savaggio

    Juste un enclos à cochon - pas sauvage, donc !

    Onda - Savaggio

    Quoique... autant de cochons en dehors que dans l'enclos !

    Onda - Savaggio

    Et c'est seulement maintenant, tandis que je rejoins la voie ferrée à Savaggio, que daignent se montrer les sommets du Monte Rotondo.

    Onda - Savaggio

    J'attends le train... (Personne à la gare.)

    Onda - Savaggio

    Soirée à Ajaccio. Dans le restaurant, un grand écran diffuse Bein Sport. Au moment d'une pub, le gérant zappe un peu. Sur BFM, Notre Dame en feu ! Re-zap, retour nonchalant aux dernières aventures de Kylian, Antoine, Paul et les autres...

    (Accès au début du trek)  (Jour précédent)


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique