• C'est la marée du siècle... A défaut d'aller jouer le mouton de pré salé au Mont Saint Michel, un petit tour dans le golfe du Morbihan, à l'Île de Boëd. Au fond sur cette vieille photo (avec à gauche la Tour de Ténéro, qu'on approchera en fin de rando).

    L'île de Boëde

    Pas besoin d'un très fort coefficient de marée, il faut juste se lancer au bon moment, en se référant à la marée du passage de St Armel.

    La marée à St Armel

    Le "gué" part de la pointe de Cadouarn au sud de la presqu'île de Séné. Faut-il mettre des bottes ? Bof, moi je trouve bien plus amusant de patauger dans la vase en chaussures de trek. Et plus confortable pour marcher...

    L'île de Boëde

    Coup d’œil en arrière après la traversée. Le chemin, c'est cette rigole qui rejoint les tuyaux de béton. Il y a quelques centimètres d'eau, mais ça n'enfonce pas, alors que si vous mettez les pieds juste à côté... On va en reparler !

    L'île de Boëde

    Tour dans le sens anti-horaire. Après quelques hectomètres au bord de l'île, le chemin pénètre l'intérieur pour contourner les quelques maisons.

    L'île de Boëde

    Je reviens vers la rive nord. Un chemin est percé à travers les épineux. Sur une branche au-dessus du sentier, un gros rapace se repose, tranquille. Il me tourne le dos. Le temps de sortir l'appareil photo, il jette un œil derrière lui et fiche le camp. Une sorte de gros épervier. Peut-être un autour.

    Je rejoins une anse où le cheminement est malaisé, le choix entre les épines ou la vase. Et voilà le cimetière de bateaux.

    L'île de Boëde

    L'île de Boëde

    J'atteins l'extrémité ouest de l'île de Boëd, face à Boëdic et au bout de la presqu'île de Séné.

    L'île de Boëde

    Quelques parcs à huitres ; je ne sais pas s'ils sont encore utilisés. Pas facile d'accès depuis Séné.

    L'île de Boëde

    Le sud de Boëd : le genre de plages secrètes du golfe, bien sympas en été à marée haute, accès par bateau obligatoire (à moins de patienter entre deux marées...).

    L'île de Boëde

    Et en approchant l'extrémité ouest, c'est la tour de Ténéro. Une ancienne tour de guet de l'époque de la gabelle, ruine restaurée récemment par une association :

    Histoire de Ténéro

    L'île de Boëde

    (En arrière-plan, à gauche de la tour de Ténéro : l'île de Lerne.)

    Retour vers le gué.

    L'île de Boëde

    Une avancée de terre contourne le marais où aboutit le gué. Je crois malin (et logique) de m'y avancer.

    L'île de Boëde

    Me voilà devant cet espèce d'étier que les conduits béton de la photo du début permettait de passer. Bah, je passe à droite pour les rejoindre.

    L'île de Boëde

    Restent trois mètres... De galère ! Bah, ça passe quand même. Le selfie du siècle...

    L'île de Boëde

    Mince, comment je reprends ma voiture ??

    L'île de Boëde

    Une autre rando bretonne ? C'est ici !


    votre commentaire
  • Belle-Ile 3ème épisode.

    J'envisageais la longue étape Port-Coton - Locmaria, et voilà les Poulains...

    Belle-Ile nord-ouest

    Changement de programme de dernière minute, en arrivant à la gare routière. Il fait très beau, et surtout très chaud. Il serait dommage de ne pas prendre le temps de profiter des plages et de la mer. On va donc se lancer dans une étape plus courte et garder pour plus tard la passionnante mais longue partie sud-est.

    Belle-Ile nord-ouest

    Le soleil encore bas, dans l'axe du cheminement. Je prendrai la plupart des photos en me retournant, pour ne pas abuser des "reflets d'argent" du côté est.

    Belle-Ile nord-ouest

    Première belle plage, Porh Penhoët, je suppose, mais il est encore tôt et l'air encore frais pour se baigner.

    Belle-Ile nord-ouest

    Belle-Ile nord-ouest

    La mer est d'un bleu azuréen. Manquent les cigales...

    Belle-Ile nord-ouest

    Porh Puce, je crois.

    Belle-Ile nord-ouest

    Passé la Pointe du Cardinal voilà Sauzon. Probablement le bourg le plus sympathique de l'île, avec ses maisons colorées qui se reflètent dans le port.

    Belle-Ile nord-ouest

    Belle-Ile nord-ouest

    Belle-Ile nord-ouest

    Après Sauzon, il faut contourner un profond aber, comme on dirait en Bretagne nord - un fjördur en Islandais.

    Belle-Ile nord-ouest

    Belle-Ile nord-ouest

    C'est l'heure du pic-nic mais d'abord c'est le moment de la première baignade. Brr, l'eau est bien fraîche. Il faut un peu de volonté pour y rentrer. Je me contente de quelques brasses et retourne vite sécher au soleil.

    Belle-Ile nord-ouest

    (suite de l'article)


    votre commentaire
  • (Accès à la 1ère partie de l'article)

    C'est reparti pour l'après-midi. Tranquille... Le bateau n'est qu'à 17 heures.

    Belle-Ile nord-ouest (suite)

    J'ai un peu perdu le fil. Je ne sais plus trop où on en ait. A proximité de la Pointe de Kerzo, je suppose.

    Belle-Ile nord-ouest (suite)

    Est-ce que c'est Port-Jean ? Je ne sais plus.

    Belle-Ile nord-ouest (suite)

    Encore une arche. Il y en a plein sur cette partie de la côte.

    Belle-Ile nord-ouest (suite)

    Le sentier "officiel" s'écarte un peu du bord de mer. Il faut insister, pour tomber sur de belles plages abandonnées qu'on peut rejoindre par un chemin partiellement taillé dans la falaise.

    Belle-Ile nord-ouest (suite)

    Ce serait scandaleux de ne pas profiter de cette intimité pour une deuxième baignade. D'autant qu'il fait très chaud maintenant, et que rentrer dans l'eau ne pose plus problème. Je râle : j'aurais dû emporter masque et tuba...

    Belle-Ile nord-ouest (suite)

    La plage "officielle" - Port-Fouquet - juste un peu plus loin.

    Belle-Ile nord-ouest (suite)

    Nouveau pink-moment...

    Belle-Ile nord-ouest (suite)

    Après la Pointe de Taillefer, le chemin est moins intéressant. Il faut un peu suivre le bitume, contourner des propriétés : on se rapproche du port...

    Bon, dernière baignade. Moins intime ! Mercredi après-midi + proximité du Palais : il y a du monde.

    Belle-Ile nord-ouest (suite)

    On arrive au Palais via la citadelle Vauban.

    Belle-Ile nord-ouest (suite)

    Belle-Ile nord-ouest (suite)

    Et voilà  déjà le port.

    Belle-Ile nord-ouest (suite)

    Il n'y a plus qu'à rejoindre le continent - et penser à programmer la dernière étape. Peut-être au printemps prochain ?

    Belle-Ile nord-ouest (suite)

    Accès partie nord-ouest

    Accès partie nord-est

    Accès partie sud-ouest

    Accès partie sud-est

    Une autre rando bretonne ? C'est ici !


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique