• Belle-Île épisode deux : la partie sud-ouest, de la Pointe des Poulains à Donnant. Probablement la partie la plus connue de l'île. Il faut jongler avec les horaires des bus.

    A la descente du bateau, nous traversons sous les murs de la Citadelle et rejoignons la gare routière. Compte-tenu du vent, assez fort et qui souffle du nord-ouest, pour ne pas l'avoir dans le nez nous choisissons le bus qui nous conduit à la Pointe des Poulains.

    Belle-Ile sud-ouest

    Belle-Ile sud-ouest

    Avec le vent, le site n'est pas très confortable, alors vite, nous prenons la route vers l'est. Les prairies sont constellées de trèfles en fleurs. (C'est de ce jour que m'a pris l'obsession des fleurs... roses.)

    Belle-Ile sud-ouest

    Belle-Ile sud-ouest

    Après la côte déchiquetée de Petit Donnant, nous arrivons rapidement à l'un des coins les plus sympas du parcours : le havre de Ster Vraz.

    Belle-Ile sud-ouest

    Tout aussi sympa, l'anse de  Ster Ouen, petite ramification de Ster Vraz.

    Belle-Ile sud-ouest

    Belle-Ile sud-ouest

    Belle-Ile sud-ouest

    Le Camp de César est une réserve ornithologique interdite d'accès. On rejoint donc directement la côte aux alentours de Roc'h Toul, puis on passe à côté de la grotte de l'Apothicairerie. On ne l'a pas repérée...

    Pour éviter les accidents, il semble qu'elle n'est plus indiquée. Quelques années avant, j'avais fait le même trajet en sens inverse (certaines photos viennent de cette rando), et malgré les panneaux de danger j'étais allé faire un petit tour au fond de la grotte. (C'est vrai, le site est un peu dangereux.) Voilà donc deux photos de l'Apothicairerie :

    Belle-Ile sud-ouest

    Belle-Ile sud-ouest

    L'île En Oulm :

    Belle-Ile sud-ouest

    Depuis qu'on a dépassé Ster Vraz, le temps s'est résolument mis au beau, et l'île nous protège du vent. Il est temps de s'arrêter pour pique-niquer. Salade de maïs ou taboulé au choix, la traditionnelle bouteille de cidre.

    Plus loin, voilà la bête...

    Belle-Ile sud-ouest

    (Suite de l'article)


    votre commentaire
  • (Accès à la 1ère partie de l'article)

    Borderun.

    Belle-Ile sud-ouest

    Succession de petites criques et de pointes. Nous prenons bien la peine de visiter chacune d'entre elles (cette balade doit être faite à marée basse !!). Le dénivelé s'en ressent, ça casse bien les pattes.

    Belle-Ile sud-ouest

    LÎlle aux Goélands.

    Belle-Ile sud-ouest

    Porh Lezonet.

    Belle-Ile sud-ouest

    On a pris un peu de retard sur l'horaire prévu. Je pensais qu'on irait jusqu'à Port-Coton, mais on risque de manquer le bus : on s'arrêtera à Donnant. Porh Puns :

    Belle-Ile sud-ouest

    Port Skeul.

    Belle-Ile sud-ouest

    Et voilà la plus belle plage de Belle-Île (pour ce que j'en connais - me manque encore tout le sud-est) : Donnant !

    Belle-Ile sud-ouest

    Belle-Ile sud-ouest

    Avec son sable doré, que Donnant est belle à marée basse !

    Belle-Ile sud-ouest

    Pas de baignade pour nous (brr). Goûter, farniente quelques minutes. Depuis la plage nous remontons vers le village de Donnant, pour récupérer le bus du retour.

    14 km, 600 m de dénivelée. Dommage qu'il faille compter avec les horaires. La logistique est un peu prenante. Il faudrait pouvoir rester sur l'île plusieurs jours. A voir pour la prochaine fois, d'autant que s'il s'agit de faire la partie sud-est, c'est-à-dire continuer jusqu'à Locamaria, il y en aura pour une très grosse journée !

    (Ayé c'est fait : voir là !)

    Accès partie nord-ouest

    Accès partie nord-est

    Accès partie sud-ouest

    Accès partie sud-est

    Une autre rando bretonne ? C'est ici !


    votre commentaire
  • En voilà une balade comme vous n'en ferez pas souvent.

    Gagnez Saint Philibert, la plage de Kernevest. En route pour le tour de l'île Mousker. N'oubliez pas... vos palmes, votre masque et votre tuba !

    Eh oui, il s'agit d'une balade en PMT (vous pouvez choisir le kayak de mer, bien entendu...).

    Tour de l'île Mousker

    Le tour en palmes prend 50 mn tranquillement. Le meilleur moment : l'étal de marée basse par petit coef. C'est là que vous apprécierez le mieux les herbiers.

    La 1ère fois que j'ai fait le tour, j'avais ce genre, vous savez, d'appareil photo jetable et immergeable (à pellicule !). Pas facile de cadrer...

    Tour de l'île Mousker

    Des casiers, en s'approchant de l'île. Petite apnée.

    Tour de l'île Mousker

    Plus loin, je me permets même d'attraper un congre par la queue... (mais, bon, pas de photo !).

    Tour de l'île Mousker

    C'est fou (de Bassans) comme les oiseaux se laissent approcher par les OFNI. N'ont pas l'habitude des orques, dans le coin.

    Tour de l'île Mousker

    Tour de l'île Mousker

    Ptite dernière apnée, et on rentre.

    Tour de l'île Mousker

    La 2ème fois, j'avais le caisson vidéo. Enjoy the music (Boubacar Traoré & Ali Farka Touré). La vidéo est malheureusement prise en marée haute : moins sympa pour admirer les forêts de goémons.

    Une autre rando bretonne ? C'est ici !


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique