• La Vallée des Fumerolles

    Enfin, il fait beau ce matin. Nous longeons la Laufafell et très rapidement stoppons devant la Markarfljot. Obstacle attendu, mais qui semble pourtant laisser notre guide perplexe. En caleçon, pieds nus, Thor se lance dans la rivière à le recherche du meilleur passage. Il traverse, monte, redescend, fait de plus en plus la grimace...

    Bon, je vous la fait courte, d'autant que la seule image à ma disposition n'est pas très "habillée", pas très diffusable. Bilan : on a fini par tous se retrouver sur l'autre rive, 2 des trois filles ont failli se faire emporter et ont été rattrapées in extremis, Thor s'est niqué 2 orteils. J'ai dû retraversé (et donc forcément re-retraversé) pour apporter du matériel à la 3ème.

    C'est clair : en Islande, bâtons de marche et sandales sont indispensables.

    Allez, on monte sur le plateau, la Laufafell dans notre dos.

    La Vallée des Fumerolles

    On rentre dans la caldeira. Ça fume !

    La Vallée des Fumerolles

    Déjeuner au bord d'une cuvette d'argile bouillonnant.

    La Vallée des Fumerolles

    La Vallée des Fumerolles

    La Vallée des Fumerolles

    Quel spectacle... On s'élève encore un peu. Devant nous s'étend l'impressionante coulée de lave de la Hrafntinnuhraun.

    La Vallée des Fumerolles

    On monte encore, on n'est pas loin des 1000 m d'altitude, sur Hrafntinnusker, le Mont des Obsidiennes.

    La Vallée des Fumerolles

    Et voilà la fameuse ice-cave que je suis retourné voir en 2012.

    La Vallée des Fumerolles

    Avant de rejoindre le chemin du laugavegur, encore une puissante colonne de vapeur.

    La Vallée des Fumerolles

    Beaucoup de neige sur le plateau. Le Torfajökulll :

    La Vallée des Fumerolles

    Il n'y a plus qu'à suivre la piste balisée. La "source" de lave de la Laugahraun :

    La Vallée des Fumerolles

    La Vallée des Fumerolles

    Suðurnamur :

    La Vallée des Fumerolles

    Le Brennisteinsalda :

    La Vallée des Fumerolles

    Et pour finir, la traversée de la Laugahraun.

    La Vallée des Fumerolles

    Nous voilà à Landmannalaugar pour 2 jours. Thor retrouve au camping quelques copines, nous, nous retrouvons des douches, ce qui n'est pas désagréable ! Et bien sûr la piscine naturelle.

    La Vallée des Fumerolles

    (Jour précédent) (Jour suivant)

     


    votre commentaire
  • Il y a de quoi faire, autour de Landmannalaugar. Aujourd'hui, Thor nous entraîne vers l'ouest. D'abord on retourne sur la Laugahraun, la coulée de lave qui surplombe le campement.

    Landmannalaugar

    On retrouve le Brennisteinsalda, mais on le laisse à main gauche.

    Landmannalaugar

    On traverse une coulée d'obsidienne, en direction de la vallée de Vondugil. Au fond, le Háalda.

    Landmannalaugar

    Landmannalaugar

    Landmannalaugar

    Au lieu de se diriger vers le fond de la vallée, Thor nous emmène dans un vallon au sud, plein de mousses et de petites sources bouillonnantes.

    Landmannalaugar

    Landmannalaugar

    Demi-tour pour rejoindre la vallée.

    Landmannalaugar

    Et on s'élève au-dessus de Vondugil. Remarquez, à l'entrée de la vallée, comment la Laugahraun a failli barrer celle-ci, ne laissant qu'un petit passage pour la rivière Namskvisl.

    Landmannalaugar

    Pendant que le reste du groupe se dirige vers le Hofðavatn et s'installe pour pique-niquer, je gravis les pentes du Háalda pour quelques photos panoramiques. Le Hofðavatn (Hofthavatn) :

    Les lacs de Landmannalaugar

    La calotte du Holfsjökull :

    Les lacs de Landmannalaugar

    Celle du Vatnajökull (la plus grande d'Europe, de la taille de la Corse), devant le Frostastaðavatn :

    Les lacs de Landmannalaugar

    Je rejoins le groupe. Il fait trop beau. Bon, l'eau est un peu fraîche, je n'ai pas de maillot, mais je ne résiste pas à un bain dans le Höfðavatn et à quelques brasses. Thor, obligeamment, immortalise l'exploit.

    Landmannalaugar

    On repart vers le nord-est, on contourne Suðurnamur. Point de vue sur la Kirkjufell.

    Landmannalaugar

    Et on redescend doucement vers le Frostastaðavatn.

    Landmannalaugar

    Les lacs de Landmannalaugar

    Retour à Landmannalaugar.

    Landmannalaugar

    (Jour précédent) (Jour suivant)

     


    votre commentaire
  • Dernier jour... On prendra le bus de Reykjavik à 15 heures.

    Le temps est toujours magnifique, alors on va faire l'ascension du belvédère local, le Bláhnukur, cette montagne grise qui surmonte Landmannalaugar.

    Le Bláhnukur

    Rapidement on surmonte la Laugahraun, et on récapitule... A gauche le Brennisteinsalda, à droite le Háalda.

    Le Bláhnukur

    En face, le vallon de Brandsgil et Litla-Brandsgil.

    Le Bláhnukur

    Plus haut... Au fond, la Laufafell. Et l'Hekla, qui n'avait pas voulu se dévoiler quand on était à ses pieds...

    Le Bláhnukur

    Panorama nord, la Laugahraun, le Frostastaðavatn. Cliquez sur la photo !

    Le Bláhnukur

    Les chaudes couleurs de Landmannalaugar, tellement différentes du basalte noir qui couvre 90% de l'Islande.

    Le Bláhnukur

    Le Bláhnukur

    On redescend par l'ouest.

    Le Bláhnukur

    Le Bláhnukur

    Encore le Brennisteinsalda.

    Le Bláhnukur

    Le voyage est fini... 6 jours de plaisir, avec de la chance, globalement côté météo. Et l'envie de revenir... Danger ! L'Islande rend accro...

    Cerise sur le gâteau, l'Hekla sur la route du retour...

    Le Bláhnukur

    (Jour précédent)

     

     


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique