• J1 - Les chutes de la Kinso suite

    (Accès au début de l'article)

    Dernier replat avant de quitter la Kinso - et dernières cascades : Søtefossen (+880 à +730 m).

    J1 - Les chutes de la Kinso suite

    J'avais envisagé de traverser la Kinso à ce niveau et de remonter dans les pentes de l'autre côté : il y a une trace en pointillé sur la carte. Le passage à gué ne me fait pas peur, mais le cheminement dans les barres rocheuses avec les 20 kg du sac et en quasi hors piste, ça risque de ne pas être très marrant... Je reste sur la rive droite.

    En quelques minutes une bande de nuages remonte la vallée depuis le fjord puis déborde sur le flanc où je chemine.

    J1 - Les chutes de la Kinso

    Peur de passer le reste de la journée dans le coton, mais c'était une fausse alerte ; les nuages se dispersent rapidement : réapparition des chutes de Søtefossen.

    J1 - Les chutes de la Kinso

    Et voilà le premier lac : Vierdalsvatnet.

    J1 - Les chutes de la Kinso

    Moutonnements rocheux, blocs erratiques : paysages typiques des plateaux glaciaires. Et végétation arbustive, myrtilliers, rhododendrons ou autres que je ne connais pas.  Passage d'un col.

    J1 - Les chutes de la Kinso

    Et traversée de la Grøno, torrent affluent de la Kinso. Sur un pont : les sentiers de randonnées sont extraordinairement bien équipés par la Den Norske Turisteforening (DNT, association norvégienne pour la randonnée pédestre).

    J1 - Les chutes de la Kinso suite

    Le chemin longe à main gauche les falaises du Randinuten. En contrebas, le Grøndalsvatnet ("vatnet" = le lac).

    J1 - Les chutes de la Kinso

    Reste à remonter la vallée pour arriver à la "hytte" (chalet, refuge) de Stavali.

    J1 - Les chutes de la Kinso

    C'est là que s'arrête en principe l'étape, au bout de 16 km depuis Kinsarvik (et 1100 m de dénivellation) : chacune de mes journées s'organise pour se terminer à proximité d'une "turistforeningshytte" - il est possible de refaire mon itinéraire en mode léger, sans portage du couchage. Quant à moi je continue : je me suis fixé comme objectif de planter la tente, chaque fois que je le pourrai, au bord d'un lac ou d'une rivière.

    Encore un pont de la DNT, sur le Stavalielvi.

    J1 - Les chutes de la Kinso

    Et voilà donc le lac que je visais pour ce soir : le Lonavatnet.

    J1 - Les chutes de la Kinso

    Ma petite plage privée... (Il y a bien une autre tente, mais sur la rive opposée.)

    J1 - Les chutes de la Kinso

    Baignade, dîner. Éreinté je suis. Beaucoup de dénivelé pour un sac à dos aussi lourd...

    Alors ensuite je ne fais rien...

    (Jour suivant)   (Jour précédent)


    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :