• Jour 2 : les Gorges de la Vis

    Je paresse un peu, au matin du 2ème jour, il est déjà 10h15 quand je démarre. J'arrive rapidement au hameau des Besses. "Les meilleurs agneaux du monde", m'a dit Géraldine. "Ce sont des amis, ils vous préteront un coin de pelouse pour planter la tente".

    L'agneau des Besses
    Producteurs d'agneaux
    Béatrice Herrero
    dir. St Maurice Navacelles
    34520 Les Besses
    Tél : 04 67 44 69 74 - 06 87 69 98 47

    Ben comme j'ai campé avant d'y arriver, et que je ne vais pas demander à goûter leur gigot, je ne m'arrête pas. Le chemin que je veux emprunter est au coin d'une maison, flanqué d'un portail et d'un panneau "chemin privé". Je n'ai pas tellement d'autre solution, alors j'y vais au culot, soulève le loquet, passe dignement sous les fenêtres et continue ma route à grands pas décidés.

    Jour 2 : les gorges de la Vis

    Belle bergerie : Jasse Nove.

    Jour 2 : les gorges de la Vis

    Jour 2 : les Gorges de la Vis

    J'adore les fleurs vertes, pas vous ? Elles partent avec un handicap, en quelque sorte (sauf les vertes fluo, eh eh, comprenne qui pourra). Ça m'émeut. Sensitive kind...

    J'ai envie de partir un peu à l'aventure, alors je lâche l'itinéraire que j'avais prévu après cette fermette et surtout ce joli abreuvoir proche du lieu-dit Viala.

    Jour 2 : les Gorges de la Vis

    Je m'enfonce dans la garrigue, passe à proximité d'une ruine, une ambiance à la Giono (il faut lire "Colline", son premier roman).

    Jour 2 : les Gorges de la Vis

    Mon hors-piste me rapproche peu à peu des Gorges.

    Jour 2 : les Gorges de la Vis

    Cette fois-ci je n'ai pas le choix, il faut me faufiler sous une cloture électrique (probablement désaffectée ; quelqu'un veut essayer ?) pour rejoindre le chemin qui descend dans un talweg vers Vissec.

    Jour 2 : les Gorges de la Vis

    Vissec ! Là où la Vis est à sec !

    Jour 2 : les Gorges de la Vis

    Jour 2 : les Gorges de la Vis

    Je ne passe pas au village. J'ai décidé de faire le plein d'eau à la résurgence, sur la foi de ce que m'a dit Géraldine : la Vis serait potable jusqu'à Navacelles (nostagie de l'Islande où je m'abreuvais au premier torrent venu...).

    Le chemin passe en terrasse en suivant les méandres secs puis descend lentement vers le fond des Gorges pour rejoindre le Moulin de la Foux où surgit enfin la Vis en bouillonnant.

    Jour 2 : les Gorges de la Vis

    Jour 2 : les Gorges de la Vis

    Me revoilà chargé à bloc, je continue à suivre les méandres vers Navacelles.

    Jour 2 : les Gorges de la Vis

    Jour 2 : les Gorges de la Vis

    Navacelles... Un petit tour pour admirer le pont médiéval.

    Jour 2 : les Gorges de la Vis

    La magie du site, c'est ce Cirque et sa colline centrale qu'a créé la Vis en coupant un méandre. Sur Google vous trouverez le célèbre point de vue depuis le belvédère du plateau sud. Mon chemin est moins spectaculaire, mais s'élève quand même un peu et permet une jolie photo depuis le bout du méandre suivant :

    Jour 2 : les Gorges de la Vis

    Le chemin s'est de nouveau élevé. Un peu plus bas, le canal d'alimentation de la centrale hydroélectrique de Madières suit les méandres, tantôt à ciel ouvert, tantôt en tunnel. (A droite sur la 2ème photo ci-dessous).

    Jour 2 : les Gorges de la Vis

    Jour 2 : les Gorges de la Vis

    Il se fait tard, les épaules souffrent mais je me demande bien où je vais bivouaquer...  Eboulis à droite, éboulis à gauche... Reste la possibilité d'étendre le matelas autogonflant directement sur le chemin. Je m'arrête un moment pour me reposer en bouquinant, puis je repars. Je me laisse jusqu' 19 heures.

    Jour 2 : les Gorges de la Vis

    Maintenant le chemin a rejoint le canal. Il s'est transformé en route carrossable, et toujours sans vraie possibilité de bivouaquer, hormis dans quelques élargissements peu attrayants car transformés en quasi-chantiers par le service d'entretien du canal.

    Jour 2 : les Gorges de la Vis

    Jour 2 : les Gorges de la Vis

    Et puis voilà que le chemin se remet à descendre. Juste à l'heure de la popote, un bosquet et un replat apparaissent. Je m'enfonce de quelques mètres dans la végétation et installe la tente. Ouf !

    Jour 2 : les Gorges de la Vis

    Concert ce soir : deux chats-huants se répondent - houhou houuuuuu houhou, c'est magique.

    Encore une de mes gentilles copines fleurs vertes pour finir.

    Jour 2 : les Gorges de la Vis

    (Jour précédent) (Jour suivant)


    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :