• (Jour précédent)

    Du ciel tombent des cordes
    Faut-il y grimper ou s'y pendre?

    D'où vient cette morosité matinale ? Il pleut...

    Ben oui mais en même temps le Hardanger c'est pas les Maldives. En tout cas pas la peine de me presser, je me rendors. Et à 9 heures, la pluie s'arrête.

    J2 - Hardangervidda W

    Je sors pour quelques ablutions matinales. Et à quelques mètres à peine de la tente, je tombe sur un coin à multebaer.

    J2 - Hardangervidda W

    Un de mes fantasmes justifiant ce trek dans le Hardangervidda - avec les wolverines (de ceux-ci on parlera une autre fois). C'est une sorte de mûre orange typique des marais boréaux, au goût paraît-il incomparablement délicat... J'en ramasse rapidement une douzaine, pour agrémenter mon petit déjeuner.

    Je plie la tente et pars pour ma première journée à travers les plateaux du Hardanger. Le brouillard est sur le point de se déchirer tandis que je monte vers le col de Lonaskaret.

    J2 - Hardangervidda W

    L'autre côté du col.

    J2 - Hardangervidda W

    Le chemin passe en balcon au-dessus du Langavatnet.

    J2 - Les lacs du Hardangervidda

    J2 - Les lacs du Hardangervidda

    Les chalets de Helnaberg.

    J2 - Les lacs du Hardangervidda

    Quelques arrêts - parce que les épaules tirent quand même un peu - propices à la récolte des myrtilles. J'en remplis un pochon, dans l'idée de les mélanger à mon dessert lyo du soir.

    J2 - Les lacs du Hardangervidda

    J'ai du mal à m'y retrouver, en rédigeant cette chronique, tant les lacs sont nombreux. Je me rappelle avoir plus ou moins perdu la piste, puis être tombé sur celui-ci qui me repousse vers le chemin balisé. (Le Austmannavatnet ? J'ai envie de traduire par "le lac du mec à l'ouest", ça me va bien :-)

    J2 - Les lacs du Hardangervidda

    Je salue au passage deux pécheurs norvégiens puis débusque un peu plus loin une famille de lagopèdes - dont voilà le petit.

    J2 - Les lacs du Hardangervidda

    J2 - Les lacs du Hardangervidda

    Encore un lac. Je ne commente pas : je ne sais pas où je suis :)

    J2 - Les lacs du Hardangervidda

    (Accès à la suite de l'article)

     


    votre commentaire
  • (Accès au début de l'article)

     Ensuite ?

    J2 - Les lacs du Hardangervidda suite

    Ben ensuite encore des lacs. A un moment j'enquille à droite, plein sud, dans une vallée étroite qui s'appelle Bøtadalen.

    J2 - Les lacs du Hardangervidda suite

    Le chemin grimpe peu à peu - de la cote 1100 à environ 1300 - et je ne suis plus à la fête. Je traîne des pieds et surtout, si je puis dire, des épaules.

    J2 - Les lacs du Hardangervidda suite

    Je domine un grand lac : Veivatnet. Salut les gigots.

    J2 - Les lacs du Hardangervidda suite

    J'ai retrouvé la Kinso : c'est elle qui se déverse, de lac en lac dans le Veivatnet, puis plus loin, à travers encore 7 autres lacs, jusqu'à la série de cascades d'hier matin. La remonter aurait été une belle balade hors piste.

    J2 - Les lacs du Hardangervidda suite

    Le paysage devient plus sec, plus austère. On sent qu'on est maintenant en haute montagne, que la végétation s’accroche avec difficulté. Au fond apparaît le Hårteigen, ma balise dans cette partie du trek : l'idée de départ est de virer la bouée pour ensuite remonter au nord.

    J2 - Les lacs du Hardangervidda suite

    Premier névé de l'année.

    J2 - Les lacs du Hardangervidda suite

    La Kinso, le Kinsevatnet, le Veivatnet.

    J2 - Les lacs du Hardangervidda suite

    J'en ai vraiment plein les pattes, et je m'arrêterais bien au bord de ce beau lac sans nom, le lac "cote 1377", mais il y a déjà une tente, et je ne vais pas gâcher sa solitude.

    J2 - Les lacs du Hardangervidda suite

    Ce lac se déverse dans une étroite faille orientée NNE. J'ai maintenant dépassé la limite de partage des eaux. Elles ne vont plus rejoindre la Kinso, à l'ouest, mais la Veig, vers le nord-est - comme moi demain.

    J2 - Les lacs du Hardangervidda suite

    J2 - Les lacs du Hardangervidda suite

    Et voilà mon objectif de ce soir : le lac Øvsta-Soltjorni, au bord duquel est posé le refuge Torehytten.

    J2 - Les lacs du Hardangervidda suite

    Descente tout droit vers le bout du lac, pour m'installer sur le sable au bord du Øvsta-Soltjorni.

    J2 - Les lacs du Hardangervidda suite

    Je sympathise avec la bande de Danois installés dans deux tentes à côté. Ils sont venus escalader le Hårteigen.

    "Bain public" avec les Gunnar et les Birgitta.

    Au dessert ce soir : yaourt aux baies sauvages, agrémenté de myrtilles fraîches.

    (Jour suivant)   (Jour précédent)


    votre commentaire
  • (Jour précédent)

    J3 - Hardangervidda : Hårteigen

    Il est pas beau le Hårteigen ce matin ? Difficile d'imaginer site de bivouac plus grandiose.

    J3 - Hardangervidda : Hårteigen

    Plouf dès 8 heures : mes voisins danois troublent l'eau du Øvsta-Soltjorni par un bain matinal en (très...) petite tenue. C'est des dingues.

    Je traverse l'exutoire du lac, qui lui aussi s'écoule par une faille vers le nord-nord-est.

    J3 - Hardangervidda : Hårteigen

    Je dépasse les chalets de Torehytten.

    J3 - Hardangervidda : Hårteigen

    Hårteigen avec linaigrettes au premier plan.

    J3 - Hardangervidda : Hårteigen

    Le Hårteigen... On va beaucoup le voir sur les photos du jour...  Je m'en approche mais abandonne l'idée de le contourner.

    J3 - Hardangervidda : Hårteigen

    Je pars en hors-piste : le terrain s'y prête et c'est un sentiment de liberté inégalable que de tracer sa route sans aucune contrainte. A partir de maintenant, cap au nord jusqu'au bout, le Hårteigen derrière moi.

    J3 - Hardangervidda : Hårteigen

    Sauf qu'il y aura à négocier un gros obstacle, ma nouvelle balise qui apparaît à l'horizon : l'inlandsis du Hardangerjøkulen.

    J3 - Hardangervidda : Hårteigen

    Mais j'en suis encore bien loin ! Je débaroule le long d'un torrent.

    J3 - Hardangervidda : Hårteigen

    J3 - Hardangervidda : Hårteigen

    J'arrive dans la plaine. Deux rapaces - non identifiés - font tour à tour des ronds dans le ciel, et viennent jeter un œil sur moi avant de rejoindre leur conjoint au perchoir. J'essaye de les photographier mais c'est raté.

    J3 - Hardangervidda : Hårteigen

    Je suis redescendu rapidement à la cote 1200. Derrière moi le vallon que j'ai dévalé et tout le socle sur lequel le Hårteigen est perché.

    J3 - Hardangervidda : Hårteigen

    Ça m'énerve un peu : j'ai du mal à mettre un nom sur les montagnes enneigées au loin au-dessus de la plaine. Le Onen, peut-être, au-delà du Eidfjorden, avec les chalets de Flåjna au premier plan.

    J3 - Hardangervidda : Hårteigen

    Encore une photo du Hårteigen avant de rejoindre les rivières et Viersdalen.

    J3 - Hardangervidda : Hårteigen

    (Suite de l'article)


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique