• Stand up paddle

    Je vais essayer d'alimenter cette nouvelle rubrique, et d'y publier un maximum de belles photos de Bretagne ou d'ailleurs...

    Stand up paddle

  • Marée haute dans un quart d'heure - je me suis décidé trop tard. De toute façon, mon but est plus d'aller photographier les épaves que de faire une sortie sportive. Coefficient de 41 : parfait pour que les carcasses ne soient pas trop immergées.

    Je mets à l'eau à une vieille cale abandonnée, à quelques hectomètres en amont du Pont du Bonhomme.

    Cimetière de bateaux du Blavet en SUP

    Le principal cimetière - le cimetière de bateaux de Lanester - est sur l'autre rive, un peu en amont. J'ai vite fait de le rejoindre.

    Cimetière de bateaux du Blavet en SUP

    Pour un accès plus "terre à terre", voir là !

    Courte explication sur l'origine de ce cimetière, je reprends ce que j'avais écris sur cette randonnée :

    "Il a été "alimenté" régulièrement depuis presqu'un siècle. D'abord de vieux dundees de l'île de Groix, abandonnés en 1923. Puis entre 1939 et 1945, transfert par les Allemands d'épaves en aval qui gênaient le passage des sous-marins vers la base de Lorient. Ensuite, de temps en temps quelques vieux chalutiers obsolètes et autres épaves opportunistes."

    Cimetière de bateaux du Blavet en SUP

    Par ce petit coefficient de 41, avec le fleuve à son étiage en cette fin d'août, le fond n'est pas loin, mais l'eau est assez claire pour que je visualise la profondeur.

    Cimetière de bateaux du Blavet en SUP

    Je me mets à genoux pour me faufiler précautionneusement entre les épaves et prendre le risque d’accrocher l'aileron.

    Cimetière de bateaux du Blavet en SUP

    L'entropie fait son œuvre... C'est fascinant, non ?

    Les cimetières du Blavet en SUP

    Les cimetières du Blavet en SUP

    Petit coup d’œil en aval vers le Pont du Bonhomme.

    Cimetière de bateaux du Blavet en SUP

    Un peu plus haut dans la baie, la suite du cimetière.

    Cimetière de bateaux du Blavet en SUP

    Cimetière de bateaux du Blavet en SUP

    Les restes de ce petit chalutier me rappellent une chanson de Maxime Le Forestier :

    La rouille aurait un charme fou
    Si elle ne s'attaquait qu'aux grilles.
    Avec le temps tout se dénoue.
    Que s'est-il passé entre nous,
    De petit jour en petit jour ?
    À la première larme séchée,
    La rouille s'était déposée
    Sur nous et sur nos mots d'amour.

    Cimetière de bateaux du Blavet en SUP

    Ça laisse sans voix.

    Cimetière de bateaux du Blavet en SUP

    Cimetière de bateaux du Blavet en SUP

    Allez, encore une photo et on reprend la route...

    Parole après parole, note après note
    Elle voulait tout savoir sur ma vie.
    J'ai tourné sept fois ma clé dans ses menottes,
    Sept fois ma langue dans sa bouche et j'ai dit
    Je fais que passer ma route...

    Les cimetières du Blavet en SUP

    Donc... remontée du Blavet, en luttant contre le (peu de) courant.

    Les cimetières du Blavet en SUP

    Il y a deux mâts de dundees à droite, j'en réserve la découverte pour le retour. Je contourne la presqu'île du Resto et rejoins un autre cimetière sur la rive droite.

    Les cimetières du Blavet en SUP

    Moins impressionnant que le cimetière de bateaux de Lanester, certes... Plus authentique pourtant, pas d'épaves de plastoc (que j'ai évitées autant que j'ai pu sur les photos de Kerhervy).

    Les cimetières du Blavet en SUP

    A partir de là, demi-tour. Bien entendu, il y a moyen de continuer (en partant plus tôt dans la marée montante !), pour dépasser le Rocher du Diable, le pont sous la RN165 et rejoindre Hennebont.

    Ce sera pour une autre fois. Avec un peu d'organisation, et deux voitures, une belle balade consiste à partir d'Hennebont dans le flux descendant et de continuer jusqu'en rade de Lorient.

    Les cimetières du Blavet en SUP

    Comme prévu je passe jeter un œil aux deux dundees dont les mâts sont quasiment les seuls superstructures à émerger.

    Les cimetières du Blavet en SUP

    Les cimetières du Blavet en SUP

    Et je redescends tranquillement avec le courant.

    Les cimetières du Blavet en SUP

    Tout ça a dû me prendre un peu plus d'une heure, pauses photos incluses.

    Les cimetières du Blavet en SUP

    Fin de la rando et du reportage photo.

    C'est fini le travail d'artiste
    Parachutiste.

    Une autre sortie en SUP ? C'est là !


    votre commentaire
  • Juste pour être un peu exhaustif, quelques photos de cette sympathique sortie dans le golfe du Morbihan, depuis la cale de Kerbilouët, en Arradon.

    Lododen - Drenec en SUP

    Mi-marée descendante, mais pas génant : le courant n'est pas fort. Nous longeons les Logoden, puis mettons le cap sur les îles Drenec.

    Lododen - Drenec en SUP

    Petit arrêt sur la plus petite des Drennec, joli site à privatiser un jour de canicule !

    Lododen - Drenec en SUP

    On reprend la mer, on longe l'île Drennec - la principale.

    Lododen - Drenec en SUP

    Pour le retour - nous n'avons pas le temps de continuer jusqu'à l'île d'Arz - la cale de Bilouët est à 1,6 km ! On ne va pas y aller d'un coup. A la place on vise la pointe de Penboch. Peu de bateaux dans le "rail" à cette heure. Mais il y a un bateau de la Navix qui surgit vers l'embouchure du golfe, on fait fissa pour traverser avant son passage.

    Lododen - Drenec en SUP

    Penboch. Repos, on attend le passage d'un sinagot histoire de faire quelques photos.

    Lododen - Drenec en SUP

    Et on vise la Tour Vincent pour rejoindre notre cale.

    Lododen - Drenec en SUP

    Une autre sortie en SUP : c'est là !


    votre commentaire
  • En SUP ? Hum, en KDP, plutôt, pour kneel-down paddle... Enfin bon, je fais mes gammes, j'apprends...

    Le projet était sympa : faire le tour des îles du sud du Morbihan, Govec, Iluric, Ilur. Comme dab je pars une heure avant la marée haute, de la cale de la Pointe du Ruaud.

    Iluric et Île aux Oeufs en SUP

    C'est le début d'après-midi, il y a un peu de vent, bah, ça va le faire. En face de moi l'Île aux Oeufs, par où je reviendrai.

    Iluric et Île aux Oeufs en SUP

    Pour l'instant, cap à l'ouest. C'est dur, je suis à contre-courant et vent de face. Assez rapidement je comprends qu'il serait illusoire de rejoindre l'île Govec. Révision du projet, je modifie le cap au nord-ouest pour laisser Iluric à tribord.

    A 400 m de la côte les vagues sont un peu plus costaud, et maintenant de travers, je m'agenouille et pagaye ferme. Iluric se rapproche.

    Iluric et Île aux Oeufs en SUP

    Content de passer la pointe ! Il y a toujours autant de vagues mais au moins je ne les prends plus de travers. Assez désagréable la sensation des vagues arrière. Chacune provoque une poussée puis la planche freine en attendant la suivante. C'est - au sens propre - déstabilisant.

    Iluric et Île aux Oeufs en SUP

    Je vote pour une pause sur la plage au nord d'Iluric, à l'abri du vent.

    Iluric et Île aux Oeufs en SUP

    Plage idyllique. Belle baignade tranquille en attendant l'heure de la marée haute. Sacré spot façon Maldives ! En plus l'eau est bien tiède. En face, c'est Ilur.

    Iluric et Île aux Oeufs en SUP

    Pas loin, mais j'hésite à y aller. J'entends le vent passer au-dessus d'Iluric ; il a forci. Le retour me préoccupe. Le plus sage est de rentrer au plus court. Je remonte sur la planche (debout !) pour longer la côte nord d'Iluric.

    Iluric et Île aux Oeufs en SUP

    Passé la pointe est, c'est plus pareil... Tout de suite je suis à genoux... La Pointe du Ruaud est à 1 km. Heureusement qu'il y a un relais intermédiaire...

    Je pagaye comme un malade vers l'Île aux Oeufs, que je rejoins pour me reposer une fois à l'abri sous le vent.

    Iluric et Île aux Oeufs en SUP

    Au dessus de l'ïle aux Oeufs, les nombreuses mouettes s'amusent à planer contre le vent. Une série de grains est en approche, aucune chance que le vent tombe.

    Iluric et Île aux Oeufs en SUP

    Je suis fatigué mais surtout excité. Je me force à prendre le temps de me reposer ; pas facile ; j'ai hâte de me sortir de cette situation. J'analyse. La cale de la Pointe du Ruaud est à 550 m de l'ïle aux Oeufs. Pas sûr d'y arriver sans être entraîné à l'est. Bah, si je rate la pointe, je me réfugie sous le vent. Au pire, je serai poussé vers le fond du golfe, pas vers le large !

    Iluric et Île aux Oeufs en SUP

    Bon c'est parti. Je pagaye à gauche à perdre haleine. La Pointe du Ruaud se rapproche. J'y crois un moment, mais je fatigue. Pas de row (la tendance en SUP à virer à l'opposé du coup de pagaye). Pas moyen d'avancer parallèlement à la vague. Quand j'essaye de me positionner, la planche s'arrête complètement, puis les 2-3 vagues suivantes me balancent vers l'est.

    Il faut prendre la vague de vitesse, pour imprimer un peu d'angle vers la droite. Je vais rater la pointe, je vise la plate mouillée à dix mètres. Celle-là aussi je vais la rater. J'accroche la plate suivante. Ouf.

    Repos ! Un bateau de plaisanciers passe à côté. Ils me demandent si je m'en sors. Disent qu'ils repasseront avec leur annexe dans dix minutes. Mais je n'aurai pas besoin d'eux. Une fois reposé, les 30 mètres qui restent sont une formalité.

    Iluric et Île aux Oeufs en SUP

    Une autre sortie en SUP ? C'est là !


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique