• Le glacier des Pèlerins

    Cette randonnée peut se faire depuis la station intermédiaire de l'Aiguille du Midi (le Plan de l'Aiguille), ou comme finale d'une balade qui partirait du Montenvers. C'est ce que je préconiserais.

    Pour ce qui me concerne elle vient à la suite de ma montée à la Gare des Glaciers.

    Le glacier des Pèlerins

    Je viens donc en traversée de l'ancienne gare. C'est pentu, mais le chemin, parfaitement marqué, part à l'horizontale vers la moraine latérale du glacier.

    Le glacier des Pélerins

    Courte montée sur la moraine d'où le chemin "normal" dégringole après ce vieux panneau de danger.

    Le glacier des Pélerins

    Vieux panneau mais danger d'actualité brûlante ! Les autres fois où je suis passé par là (la dernière remontant probablement à une douzaine d'année), j'avais débaroulé là-dedans. Depuis, le glacier s'est bien affaissé, la moraine est de plus en plus instable. Et puis ce qui m'intéresse, c'est de voir le front du glacier, pas de crapahuter sur un tas de cailloux, même s'il y a de la glace dessous !

    Alors je bifurque et descends lentement l'arête de la moraine.

    Le glacier des Pélerins

    A force de descendre, je suis à la hauteur du front.

    Le glacier des Pélerins

    Il est temps de rejoindre la base du glacier. Une saignée dans la moraine, plus ou moins cairnée, permet de le faire sans difficultés.

    Le glacier des Pélerins

    Sur Google Earth, j'ai repéré qu'un petit lac de fonte s'est créé au niveau du front du glacier des Pèlerins. Je remonte vers la glace pour le retrouver, shootant au passage quelques jolies fleurs, pionnières au milieu des éboulis.

    Le glacier des Pélerins

    Si la première est une épilobe bien sûr, la deuxième, je ne sais pas ?

    Le glacier des Pélerins

    Je rejoins le front. Déçu : pas de lac, à peine une flaque, une grosse flaque.

    Le glacier des Pélerins

    La moraine gauche, sous l'Aiguille et le Dôme du Goûter, traduit spectaculairement la fonte du glacier des Pèlerins.

    Le glacier des Pélerins

    Rassurons-nous comme on peut : cette moraine date essentiellement du Petit Age Glaciaire : seul le tiers inférieur date des XX et XXIème siècles.

    Sous l'Aiguille du Plan et l'Aiguille du Midi, panorama du front du glacier des Pèlerins :

    Le glacier des Pèlerins

    Pour la suite de la traversée, et pour me faciliter la marche, je redescends sous les derniers cumuls de débris morainiques, pour reprendre vers le nord et traverser le torrent du Dard.

    Le glacier des Pèlerins

    Remonter la moraine de droite n'est pas compliqué.

    Le glacier des Pèlerins

    Je remonte un peu sur la crête de la moraine, et il ne me reste qu'à rejoindre la gare intermédiaire du Plan de l'Aiguille.

    Le glacier des Pèlerins

    Comme je ne connais pas (j'ai dû y aller quand j'étais môme, depuis le Montenvers, mais je n'en ai pas de souvenirs), je continue vers le Lac Bleu, au pied de l'Aiguille de Blaitière.

    Le glacier des Pèlerins

    Et un coup d’œil également au glacier de Blaitière.

    Le glacier des Pèlerins

    Je rejoins la terrasse du Plan de l'Aiguille, pour une bière à 2564 km de l'Eyjafjöll...

    Le glacier des Pèlerins

    Et redescends à fond les gamelles vers le tunnel du Mont-Blanc où j'ai laissé ma voiture, admirant au passage mon cher glacier des Bossons.

    Le glacier des Pèlerins

    La cascade du Dard au soleil (exceptionnel !) pour conclure cette belle rando.

    Le glacier des Pèlerins

    Une autre rando au Pays du Mont-Blanc ? C'est là !

     

     

     


    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :