• Jume - Goules - Côme

    (Jour précédent)

    Un bon paquet de puys au programme aujourd'hui ! Mais d'abord essuyer la tente, trempée par la condensation, car il n'y a pas eu un poil de vent pendant la nuit.

    Jume - Goules - Côme

    Le premier de ces puys, avec un cratère de facture classique : le Puy de Jume.

    Jume - Goules - Côme

    Immédiatement suivi du Puy de la Coquille, cratère boisé, peu distinct, d'où j'ai les premiers points de vue sur le Puy de Dôme.

    Jume - Goules - Côme

    Les Puy de Clermont et Puy Chopine sont shuntés.

    Jume - Goules - Côme

    Car il me faut me réapprovisionner en eau, et j'ai donc quitté le GR4. Dans la prairie, un petit carnivore, grosse fouine ou martre, traverse le chemin devant moi.

    Je déjeune à la fontaine des Pères.

    Jume - Goules - Côme

    Après la fontaine, je reste à flanc direction l'est, traverse une petite départementale et continue dans les bois. Ces chemins forestiers, avec leurs tas de grumes en attente, l'odeur de la résine, c'est un peu ma madeleine de Proust à moi. Me rappelle, enfant, de nombreuses vacances dans le Jura.

    Jume - Goules - Côme

    Jume - Goules - Côme

    Je me faufile entre le Grand Sarcoui et le Puy des Goules, pose le sac et monte voir le cratère de ce dernier.

    Le Puy des Goules : encore un cratère bien marqué.

    Jume - Goules - Côme

    Coup d’œil en arrière sur le collier de puys du nord que je viens d'arpenter.

    Jume - Goules - Côme

    Jume - Goules - Côme

    Jume - Goules - Côme

    Je traverse rapidement la route au col des Goules. C'est le moment du choix : Pariou ou Côme ? Le premier, très spectaculaire grâce à son cratère très creux, je me rappelle l'avoir déjà grimpé, même si ça remonte à facilement 20 ans ! Le Puy de Côme, je n'en ai pas le souvenir ; je vais donc opter pour ce dernier.

    Jume - Goules - Côme

    D'autant que le Puy de Côme a une particularité assez unique : un cratère en double anneau. Je veux voir ça. Je cache mon sac dans les bois et monte par le chemin en pente régulière du sud-ouest.

    Je ne sais pas pourquoi, je m'étais mis en tête que l'anneau externe serait le plus haut des deux. En fait, c'est le contraire, l'anneau externe n'est quasiment qu'un épisode plus ou moins plat avant que ça reparte en montée. C'est beaucoup moins spectaculaire. C'est surtout vu d'avion que le double anneau du Puy de Côme est mis en évidence.

    Jume - Goules - Côme

    Cela-dit, le point de vue du Puy de Côme (deuxième par l'altitude) vers le Puy de Dôme est assez unique !

    Jume - Goules - Côme

    Jume - Goules - Côme

    Point de vue également vers le Puy des Goules où j'étais tout à l'heure.

    Jume - Goules - Côme

    Un dernier coup d’œil au Puy de Dôme et ensuite on redescend.

    Jume - Goules - Côme

    Je récupère mon sac et vais monter la tente quelque part dans la plaine de la Chabanne Vieille, profitant qu'il n'y ait pas encore de troupeaux : le pré est tout à moi !

    20,5 km ; +1000 m -900 m.

    Jume - Goules - Côme

    Aboiements de chevreuils, hululements des chouettes. Ambiance !

    (Jour suivant)   (Jour précédent)

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :