• L'Aiguille Pourrie

    Aiguille Pourrie... un nom peu engageant pour un des plus beaux belvédères de la chaîne du Mont-Blanc, un Brévent sans ses touristes... Deux manières d'y monter (ou possibilité de réaliser une traversée !) : soit par Planpraz et le col du Lac Cornu, soit par la Flégère et le col de la Glière.

    L'Aiguille Pourrie

    Cette année, on y est monté par Planpraz, en guise d'entraînement avant le Buet. Quelques mètres au-dessus de la gare du téléphérique, un chemin part à flanc vers le nord, sous les Aiguilles de Charlanon.

    L'Aiguille Pourrie

    Cheminement facile, face aux Aiguilles de Chamonix et bien sûr au Mont-Blanc, qui domine Planpraz.

    L'Aiguille Pourrie

    Arrivée au col du Lac Cornu, où s'arrêtent la grand majorité des touristes. Contemplation de la chaîne des Fiz au-dessus du Lac Cornu.

    L'Aiguille Pourrie

    Certains continuent leur chemin, contournant le sommet en direction du col de la Glière et des Lacs Noirs, car ils ignorent que l'Aiguille Pourrie s'offre à eux sans grosse difficulté, malgré les apparences.

    L'Aiguille Pourrie

    Vers l'Aiguille Pourrie il n'y a plus de traces balisées, mais le cheminement est évident, et on n'a quasiment pas à mettre les mains. Panorama à 360° ! L'Aiguille Verte.

    L'Aiguille Pourrie

    Gros plan sur la fameuse face nord des Grandes Jorasses : le Linceul, l'éperon Walker, l'éperon Croz...

    L'Aiguille Pourrie

    Au nord, la Combe de la Glière ; on en reparle tout à l'heure.

    L'Aiguille Pourrie

    On redescend un peu, s'installer confortablement pour le pique-nique, perturbé par le chip-chipeur...

    L'Aiguille Pourrie

    Pour ensuite redescendre observer l'envol des parapentes depuis Planpraz.

    L'Aiguille Pourrie

    Parapente et Mont-Blanc...

    L'Aiguille Pourrie

    Comme dit plus haut, on aurait pu faire le choix de redescendre vers la Flégère. J'illustre avec les photos d'une rando faite l'an dernier jusqu'au col, dans un temps nuageux peu propice aux panoramas.

    Du sommet de l'Aiguille Pourrie, il faut donc redescendre côté col du Lac Cornu (ça ne passe pas en arête nord), contourner par l'ouest pour rejoindre le col de la Glière et dévaler le haut de la combe. Continuer à descendre la Combe de la Glière en hors-piste est une option si on en a l'habitude. Sinon, remonter vers le Col du Fouet.

    L'Aiguille Pourrie

    J'aime bien cette pointe, je l'appelle "le troll De Gaulle" :)

    Coup d’œil arrière : l'arête nord de l'Aiguille Pourrie.

    L'Aiguille Pourrie

    Dans la Combe de la Glière, plein de bouquetins particulièrement peu craintifs. A toucher presque !

    L'Aiguille Pourrie

    Des jeunes de l'an dernier, je suppose, accompagnant leur mère. Celle-ci est outrageusement enceinte.

    L'Aiguille Pourrie

    Elle supporte un ventre surgonflé, et est probablement sur le point d'accoucher d’ailleurs, car on est fin août, ce qui est très tardif pour les bouquetins.

    L'Aiguille Pourrie

    Du col du Fouet, descente sous les pylônes d'un télésiège, pas ce qui se fait de plus sympa, et on rejoint le téléphérique de la Flégère.

     Une autre rando au pays du Mont-Blanc ? C'est là !

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :