• Lassolas

    (Jour précédent)

    Grosse crise d'extrasystoles cette nuit. Déshydratation avec des perturbations de la balance ionique ?  Toujours est-il que la journée commence mal. Rien qu'à me baisser pour démonter ma tente je suis à la limite de l'évanouissement. J'y vais mollo !

    Lassolas

    Je laisse les prés et vire vers l'est au niveau du Puy de Pourcharet.

    Lassolas

    Un magnifique, heu, arbre.

    Lassolas

    Au niveau de la trace qui monte entre le Puy de Lassolas et le Puy de la Vache, je cache mon sac dans un chablis. Ça monte raide dans un sol instable et, même allégé, j'ai beaucoup de mal à progresser, obligé de m'arrêter très souvent pour gérer mes chutes de tension - tous les trois pas je vois 36 étoiles !

    Lassolas

    J'arrive laborieusement  sur la crête du volcan.

    Lassolas

    Le Puy de Lassolas, comme son voisin le Puy de la Vache, est très réputé chez les géologues et géographes. C'est l'archétype du cratère égueulé.

    Lassolas

    Lassolas

    Panorama ci-dessous : les flancs de la gueule ouverte de Lassolas, avec le Sancy en fond de toile.

    Lassolas

    Et je redescends côté ouest avant de reprendre le chemin (c'est un tronçon commun GR4, GR30, GR441) et récupérer mon sac.

    Lassolas

    Ça continue dans un joli bois. Avec un drôle de scolopendre géant vert !

    Lassolas

    Lassolas

    Petite hésitation au niveau du col de la Ventouse ; le GR a été modifié. Je décide de contourner le Puy de Charmont par l'ouest.

    Lassolas

    Regard en arrière sur les deux volcans égueulés de Lassolas et de la Vache.

    Lassolas

    Un aperçu vers le Sancy qui se rapproche lentement.

    Lassolas

    La suite n'est pas passionnante. Il y a 5-6 kilomètres à travers des champs et des prairies exploitées, odeurs d'épandages et de pesticides.

    Lassolas

    Je fais le plein d'eau à la fontaine de Saulzet-le-Froid. J'ai bien du mal à avancer, mais pour l'instant pas de possibilité d'installer le bivouac. Je scrute la carte ; il devrait y avoir des opportunités après le village de Pessade.

    Lassolas

    Après Pessade, je remonte au nord-ouest en direction du lac de Servières, où, selon mon programme, j'envisageais de poser la tente. Mais je me traîne et il est trop tard pour aller jusque là-bas.

    Lassolas

    Derrière moi s'aligne toute la chaîne des Puys.

    Lassolas

    Le chemin suit la lisière de la forêt. Celle-ci est très dense et froide ; elle ne m'inspire pas pour un bivouac. Côté champs, avec les épandages récents, ce n'est pas mieux.

    J'ai repéré la traversée d'un ruisseau (le ruisseau de Chevalard), ça devrait le faire. Je commence par le longer en rive droite, pourquoi pas mais ça reste très fermé. Je retourne au pont, redescends en rive gauche. Je me faufile par dessus un vieux barbelé et sous une clôture électrique (pas en fonctionnement). Me voilà tout au bout d'un joli pré, avec du dégagement vers l'est et donc potentiellement du soleil demain matin. Je me pose.

    21,2 km , +600 m, -600 m, pas mal vu ma forme du matin !

    Lassolas

     

    (Jour suivant)  (Jour précédent)


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :