• Bretagne

    Nouvelle rubrique... Moins de montagne, moins de chance de s'y perdre... Du coup ça va plus ressembler à du photorama. Bah, les itinéraires et les photos intéresseront peut-être les locaux.

    BretagneCoucher de soleil morbihanais sous l'influence de l'éruption à Holuhraun

  • D'emblée en m'y baladant pendant son assec, je m'étais dit que je reviendrais prendre quelques clichés pour mettre en perspective le lac de Guerlédan vide et plein.

    Avant de lire cet article, il peut donc être intéressant de revenir sur la rando de 2015.

    M'y voilà donc, même jour (à vrai dire deux jours d'écart), même heure, même météo (veine !).

    Je pose la voiture à l'anse de Sordan. Un peu déçu : le lac est loin d'être rempli ! L'été et le début d'automne 2016 ont été globalement secs.

    Cette première mise en perspective, prise de loin, quasiment du parking de Sordan, est carrément décevante...

    Retour à Guerlédan

    J'aurais aimé que ces quelques bateaux, qui ont patiemment attendu, se soient remis à flotter, et c'est probablement ce qu'ils ont fait au printemps dernier, mais les voilà donc de nouveau au radoub forcé...

    Je pars longer le lac en rive droite. L'an dernier j'étais au fond.  Comparaison...

    Retour à Guerlédan

    Je n'ai pas pris ma mob cette année. Ah ah.

    Au passage je tente de repérer les points de vue d'où j'avais pris mes photos. Mais je shooterai au retour, pour être aux mêmes heures, afin que les ombres soient pile identiques à celles de l'an dernier.

    Et je pousse jusqu'au barrage de Guerlédan.

    Retour à Guerlédan

    Marche arrière, déjeuner au bord du Blavet, remontée à Sainte Tréphine et reprise du chemin en rive droite.

    Au travers les arbres, les ouvertures n'étaient finalement pas si nombreuses ; avec la géométrie des arbres qui encadraient mes photos, c'est assez facile de retrouver la perspective vers l'écluse du Bois de Caurel.

    Retour à Guerlédan

    Idem un peu plus loin.

    Retour à Guerlédan

    La photo suivante, je tenais beaucoup à la retrouver, mais ça s'avère beaucoup plus compliqué. Le seul élément du premier plan est totalement sous l'eau... Alors je descends à plusieurs reprises en bord de lac pour multiplier les clichés : je comparerai sur ordinateur... Et voilà !

    Retour à Guerlédan

    C'est toujours le Bois de Caurel (écluse 122).

    L'écluse de Pouldu... J'étais descendu très bas dans la vallée ; le cliché équivalent serait sans doute sous deux bons mètres d'eau. Sauf à refaire la blague du début...

    Retour à Guerlédan

    Et me revoilà à l'embarcadère de Sordan.

    Retour à Guerlédan


    votre commentaire
  • Le cap Fréhel évoque pour moi le très vieux souvenir d'un voyage en Bretagne vers mes 12 ans.

    Une mer qui se barrait puis revenait deux fois par jour. Des plages qui sentaient l'algue et la vase. Des châteaux-forts. Des croix de granit. Et un tas d'oiseaux sur une falaise...

    Il y a moyen de parcourir le cap par une belle boucle d'une vingtaine de kilomètres.

    On a laissé la voiture à Pléhérel-Plage, en face de l'anse du Croc.

    Cap Fréhel

    On commence la boucle par la traversée des terres. Il s'agit de rejoindre la baie de la Fresnaye. On se paume d'abord un peu au milieu des maisons. (Larti, le haut de la carte c'est le nord... Et ça se prend pour un pro de l'orientation.)

    Enfin les chemins de campagne.

    Cap Fréhel

    Le chemin s'enfonce dans un petit bois sympathique.

    Cap Fréhel

    Et c'est presque par surprise qu'on débouche sur la plage de Château Serein. Par marée haute, on aurait la sensation de tomber dans l'eau...

    Cap Fréhel

    La hauteur de marnage est sensationnelle (pour des bretons du sud :). Coup de chance (je ne l'avais pas calculé), on est à marée basse, à temps pour profiter d'une balade dans les bouchots.

    Cap Fréhel

    C'est la première fois que j'évolue dans un tel environnement ; c'est assez fascinant.

    Cap Fréhel

    Cap Fréhel

    Je balance pas mal de photos, pour essayer de transmettre l'ambiance abstraite de ces paysages géométriques.

    Cap Fréhel

    Cap Fréhel

    Cap Fréhel

    Mais avec tout ça, on a à peine commencé notre tour... Remontée sur terre à Port Saint Géran.

    Cap Fréhel

    C'est parti pour quelques kilomètres de côtes...

    Cap Fréhel

    Cap Fréhel

    J'adore ce genre de rencontre : le mystérieux lézard vert...

    Cap Fréhel

    Et voilà déjà la première grande attraction du tour : le Fort-La-Latte.

    Cap Fréhel

    Ce château-fort du XIVème siècle vaut certainement une petite visite. Il a servi de décor à pas mal de films, dont Ridicule, notamment.

    Cap Fréhel

    Fort-La-Latte dépassé, c'est la belle anse des Sévignés, et déjà le phare de Fréhel en arrière-plan.

    (suite de l'article)


    votre commentaire
  • (début de l'article)

    Fort-La-Latte dépassé, c'est la belle anse des Sévignés, et déjà le phare de Fréhel en arrière-plan.

    Cap Fréhel

     Encore le Fort-La-Latte...

    Cap Fréhel

    Cap Fréhel

    Et encore l'anse de Sévigné. Il y a un couple de baigneurs - pas frileux ! La grande plage pour eux tout seuls !

    Cap Fréhel

    Après la pointe de Château Renard, on arrive à la réserve ornithologique... vide. C'est ce rocher, site de ponte des pingouins (guillemots de Troïl et pingouins Torda), qui traîne dans mes souvenirs d'enfance. Il faudra y revenir à la bonne saison !

    Cap Fréhel

    Tout au bout du cap Fréhel, les roches prennent une couleur mauve, dans le genre de Plougastel.

    Cap Fréhel

     Et le chemin bascule au sud.

    Cap Fréhel

    La mer monte. Les courants de marée sont impressionnants.

    Cap Fréhel

    De ce côté-ci du cap, les paysages prennent un caractère un peu différent ; les roches moins dures laissent plus de place à la fantaisie engendrée par l'érosion.

    Cap Fréhel

    Cap Fréhel

    Peu à peu, le soleil descend.

    Cap Fréhel

    Sur les plages des Grèves aussi, quelques personnes se baignent et profitent des vagues. Au moins sont-elles en combinaison de surf !

    Cap Fréhel

    Cap Fréhel

    Cap Fréhel

    Et retour à l'anse du Croc. Photo à comparer à la première de l'article...

    Cap Fréhel

     20 km, 500 m de déniv'.

    Cap Fréhel (suite)


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique